Initiation au média radiophonique

logo redimensionné

Enrichir, faire découvrir et rendre acteur

Ce sont ces objectifs que je m’efforce de garder à l’esprit lorsque je conçois des animations à destination des enfants.

Beaucoup considèrent encore cette profession comme un sous métier, un chemin que l’on emprunte faute de pouvoir faire autre chose, un repère d’adultes attardés, ou – mieux encore- un rassemblement d’incapables, s’adonnant à l’art de la garderie.
À ceux-là je conseillerais d’aller faire un tour dans les écoles aux heures du périscolaire, de s’arrêter un instant dans les centres de loisirs, maisons de quartiers ou autres colonies de vacances pour constater le travail qui est fait.
Comme dans tout domaine, il y a des personnes compétentes, d’autres qui le sont moins et d’autres qui ne le sont tout simplement pas. C’est une réalité.
Nier le rôle prépondérant que jouent les temps d’animations dans l’épanouissement et l’apprentissage des enfants serait néanmoins une erreur, car le savoir ne se limite pas qu’aux murs de la classe.

Un métier passion

Souvent mal rémunérée, l’animation demande une recherche et un investissement personnel constant pour faire vivre au public des moments de qualités, répondant à des objectifs précis: la confiance en soi, la découverte de l’autre, l’ouverture d’esprit, la réflexion critique, la maitrise technique, la coopération et j’en passe.

Alors oui, ces activités peuvent avoir un caractère ludique, divertissant, mais cela enlève-t-il de quelque manière que ce soit, leurs valeurs et leurs bénéfices?

L’envie de partager

Voilà quelques semaines maintenant que je me suis inscrite à une formation portant sur la découverte du média radiophonique.
Montage, prise de son, programmation, techniques journalistiques, habillage sonore…  les professionnels de la radio nous exercent avec l’objectif final d’être en capacité de monter une émission, de 20 à 30 minutes.

Si nous, étudiants, pouvons y arriver, pourquoi pas également les enfants? De cette réflexion m’est venue l’envie de mener un atelier d’initiation auprès des 5-10 ans.

Mission impossible dites-vous? Bien loin de là…

Une curiosité et une implication incroyable

C’est avec une facilité déconcertante que les enfants ce sont adonnés au montage avec le logiciel Audacity.
Après écoute et analyse d’un son préalablement sélectionné, l’exercice consistait à supprimer tous les bruits de bouche, hésitations ou phrases incorrectes afin de produire un fichier prêt à diffuser.
Mission remplie avec brio:

                              montage2 copyright        montage1 copyright

                      

Les enfants ont également pu s’essayer à la prise de son avec les micros H4n et H2n en apprenant les différents réglages possibles selon ce que l’on cherche à enregistrer, de même que les aspects techniques, et les composantes de l’outil.
De la capture de sons d’ambiance à l’interview en face à face, ils ont ainsi pu réaliser de petits montages personnels avec leurs propres fichiers!

prise de son1 copyright   prise de son2 copyright   prise de son3 copyright

Une expérience enrichissante tant pour eux que pour moi, que j’espère réitérer sous peu, afin de réaliser une production sonore de plus longue durée!

Lison Herledan pour jaiouiedire

Photographies non libres de droit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s