« Je suis nul(le) » et autres symptômes du rabaissement de soi

logo redimensionné

« Je suis incapable, moins bien que les autres, je ne peux pas réussir »…
Autant de jugement de valeurs qui démontrent une faible estime de soi, impliquant de réelles conséquences à plus ou moins long terme.

Un fardeau pesant

Si le concept d’estime de soi est loin d’être récent, sa signification n’a eu de cesse d’évoluer.
Décrit pour la première fois en 1890 par le psychologue américain William James, cette notion se limitait au rendement ou au sentiment de compétence, en relation avec des ambitions personnelles.
En d’autres termes, plus les réussites d’une personne s’écarteraient de ses aspirations, plus son estime de soi serait faible.
A l’inverse, plus les réalisations d’un individu rejoindraient ses ambitions, plus son estime de soi serait forte.

Encore très présente aux États-Unis, cette définition ne prend pourtant pas en compte les éléments inter-sujets ainsi que les interactions sociales concrètes.
L’estime de soi renvoie en effet également, aux rapports que nous pouvons entretenir avec notre entourage ainsi que les différentes sphères sociales telles que la famille, l’école ou encore les ami(e)s.

A la différence de la confiance en soi, qui a trait au fait de croire en ses capacités, l’estime relève du sentiment qu’une personne peut éprouver envers elle-même, de façon intérieure et extérieure.
Avoir une bonne estime de soi ne signifie pas pour autant être vaniteux et égoïste, mais plutôt apprécier sa propre valeur et sa propre importance, en ayant une connaissance de ses forces et habilités, de ses difficultés ainsi que de ses limites personnelles.

Cyclique, parfois instable et toujours variable, l’estime est intrinsèquement liée aux événements qui peuvent nous affecter, ainsi qu’aux relations menées avec autrui, et plus généralement aux facteurs incontrôlables qui régissent nos vies.

S’évaluer personnellement n’est pas chose aisée, mais le fruit d’un processus long et complexe, nécessitant un accompagnement, et l’aide de l’autre.
En ce sens, le rôle des parents est absolument fondamental pour la construction émotionnelle, affective et mentale de l’enfant, de même que l’école demeure un acteur important dans le développement personnel des élèves.

La motivation scolaire est en effet directement en lien avec l’estime de soi, à tel point que l’État de Californie a déclaré qu’il s’agissait « d’une priorité éducative et sociale de premier ordre« , soulignant que « le manque d’estime de soi jouait un rôle central dans les difficultés individuelles et sociales qui affectaient la nation ».
Si cela peut paraitre excessif, un point important est cependant mis en exergue dans cette mesure: bénéficier d’une bonne estime de soi facilite l’engagement dans l’action.

Un individu à haute estime de soi entretiendra, en outre, un rapport à l’erreur constructif.
En effet, en étant moins préoccupé par le risque d’échec, il va multiplier les actions qui vont peu à peu nourrir et consolider sa confiance en lui-même et le pousser à renouveler ses initiatives.
A l’inverse, pour le sujet à faible estime de soi, le moindre échec peut-être vécu comme une catastrophe personnelle et sociale majeure, freinant de nouvelles entreprises.

Les attitudes à adopter

Une multitude de facteurs peuvent expliquer que l’enfant ait une mauvaise estime de lui-même, notamment:

  • Une dévalorisation de la part de l’entourage, caractérisée par des mots ou des attitudes blessantes, assimilés directement à l’enfant et non à son comportement,
  • La mise en avant d’actions considérées comme des échecs, davantage que celles relevant de la réussite,
  • L’absence d’écoute et d’attention pouvant aller jusqu’au désintérêt,
  • La moquerie ou le fait de ne pas prendre au sérieux les propos de l’enfant,
  • La multiplication de phrases dévalorisantes
  • Des attentes trop ou pas assez importantes et une pression continue,
  • L’attribution systématique de punition comme réponse à l’échec
  • L’encadrement excessif des adultes, conférant à l’enfant un statut de passivité, le rendant incapable d’entreprendre, d’essayer ou d’expérimenter

Ces attitudes nuisibles à l’épanouissement de l’enfant, ont de nombreuses conséquences qui peuvent perdurer tout au long des âges, et de son développement:

  • La difficulté à prendre sa place et à s’imposer dans un groupe
  • Une tendance au découragement et à la frustration
  • La peur d’entreprendre
  • Le découragement devant les difficultés
  • La multiplication de phrases dévalorisantes
  • Une perte d’intérêt pour les activités scolaires et/ou extra-scolaires
  • Un comportement passif et une timidité handicapante
  • Des phases de repli sur soi et de dépression

Si ces comportements ne reflètent pas toujours un problème, il ne faut pas les négliger.
L’estime de soi est directement liée au bien-être social, physique et psychique de l’enfant, une connaissance de soi nécessaire pour:

  • Avoir le courage d’être lui-même;
  • Croire en ses propres valeurs;
  • Prendre les bonnes décisions même sous pression;
  • Interagir avec les autres;
  • Gérer son stress et les défis qui se présentent à lui;
  • Faire des choix consciencieux;
  • Être en capacité de refuser de faire des activités dangereuses.Le rôle de l’encadrant est donc crucial.
    Il doit prêter le plus grand soin à son attitude, ses gestes, ses paroles. Rabaisser, dénigrer, se désintéresser ou surprotéger un enfant peut entrainer un effet Pygmalion, le conditionnant à l’image que les autres lui renvoient de lui-même.Le développement de l’estime de soi se fait selon un processus continu et intégré à l’éducation des enfants. Ce processus doit être alimenté par des moyens concrets et, en priorité, par les attitudes éducatives appropriées. C’est ce qui se produit lorsque les parents et les éducateurs ont une attitude chaleureuse à l’égard des enfants, lorsqu’ils leur accordent toute leur présence et l’attention nécessaire, lorsqu’ils soulignent régulièrement leurs gestes positifs, lorsqu’ils croient en leur capacité à relever des défis et lorsqu’ils
    évitent les mots qui blessent et les sarcasmes.

    Ce qu’un enfant demande aux adultes est, premièrement, de reconnaître son existence et, deuxièmement,
    de confirmer sa valeur.

  • Priorité au respect, un enfant n’est pas inférieur à un adulte
  • Soulignez les habilités par des commentaires positifs
  • Enseignez à l’enfant à se sentir fiers de ses points forts
  • Réhabiliter le droit à l’erreur.
    Montrez-lui également qu’il vous arrive de vous tromper, vous êtes son meilleur exemple. Un enfant qui sait qu’il a le droit de se tromper et que ce n’est pas la fin du monde aura envie de tenter de nouvelles choses et persévérera plus facilement dans les efforts.
  • Ne placez pas la barre trop haute ou trop basse, mesurez les objectifs
  • Encouragez le, soutenez le
  • Ne félicitez pas seulement pour les résultats; N’oubliez pas de valoriser l’effort et le travail que l’enfant a fourni pour arriver au résultat. Reconnaitre l’effort et les progrès (même si l’enfant passe de 7/20 à 9/20 en mathématiques) va l’aider à garder une bonne image de lui et l’encourager à poursuivre ses efforts; efforts qui déboucheront surement sur une plus grande réussite.
  • Valorisez ses comportements, sans survaloriser ni sous valoriser
  • Offrez des choix et la chance de résoudre les éventuels problèmes
  • Coopérez avec lui

    Pour aller plus loin

    Je vous conseille vivement de réaliser régulièrement des exercices comme celui-ci, avec vos élèves, ainsi que d’adopter une pédagogie positive. Comme le nomme très justement le psycho-éducateur Germain Duclos, l’estime de soi est en effet, un passeport pour la vie.

    Lison Herledan pour jaiouiedire

    http://www.psychologuetroisrivieres.ca/estime-de-soi-enfants-adolescents.html

    http://www.occe.coop/~ad67/EstimeDeSoi/pdf/4.CPS/1er/at/008.pdf

    http://naitreetgrandir.com/fr/etape/3-5-ans/comportement/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-comment-batir-confiance-estime-de-soi-enfant

    http://www.ufapec.be/files/files/analyses/2010/3010-estime.pdf

    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&ved=0CDAQFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.entrepotnumerique.com%2Fo%2F3025594445003%2Fp%2F9782896192540%2Fexcerpt&ei=FGv_VICKMIfeU5n7gJgM&usg=AFQjCNHjM0myMeO5YF61G0DUchSr92ofwQ&sig2=ujpo162qXP5hsWFQyyA8qg&bvm=bv.87611401,d.d24

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s