#CeNestPasUnJeu

logo redimensionné

Si vous êtes adeptes de la twittosphère, vous avez certainement pu lire ce hashtag à plusieurs reprises depuis vendredi.
Et pour cause…

« Les filles n’aiment pas qu’on les regarde
elles baissent les yeux
mais c’est un jeu« 

« Les filles n’aiment pas qu’on les appelle
elles laissent sonner à tous les coups
les filles n’aiment pas qu’on les appelle
mais donnent leur mobile au cas où »

« Les filles n’aiment pas qu’on les regarde
elles baissent les yeux, elles cachent leurs joues
les filles n’aiment pas qu’on les regarde
mais elles se font belles au cas où »

Des paroles polémiques, extraites du nouveau spectacle « Le soldat rose », crée par Louis Chedid en 2006.
Si le premier opus avait plutôt séduit le public, c’est loin d’être le cas avec cette chanson d’Elodie Frégé.

Les paroles véhiculent l’idée que les filles ne se font belles que pour plaire à la gente masculine, et surtout que, quand elles disent non, eh bien figurez-vous que cela veut tout de même dire oui…

Je me sens humiliée et choquée par des textes comme celui-ci – ou récemment le morceau de ce chanteur particulièrement écouté par les plus jeunes – qui ne font que renforcer la culture du viol et ridiculiser la parole des victimes de harcèlement de rue.

Mais le pire reste pour moi le fait que ce spectacle soit adressé aux enfants!
Quelle image véhiculée des rapports homme/femme!
Quel message délivré aux jeunes filles et jeunes hommes en devenir!

Il serait temps d’œuvrer à la diminution (voire, soyons fous, la disparition!) des stéréotypes genrés, et il est en partie du devoir de l’école de revenir sur ce genre de discours malsain, afin d’expliquer que non, les filles ne sont pas de petites poupées qui aiment, au fond d’elles-mêmes, être courtisées.

Plus généralement il serait bon d’arrêter de traiter les enfants différemment en fonction de leur sexe, et d’appliquer l’ABCD de l’égalité qui vise à donner à chacun les mêmes chances et les mêmes possibilités, afin que personne ne soit freiner dans ses ambitions, du fait de stéréotypes.

abcd-egalite

Ce dispositif offre aux enseignant·e·s plusieurs outils, répartis en deux catégories :

  • Outils de formation pour les enseignants
  • Outils pédagogiques à utiliser avec les enfants

Les outils de formation, à l’attention des professeurs, sont composés essentiellement de conférences vidéos, telles que  Former les enseignants à combattre les stéréotypes sexistes : un travail délicat.

Notre conception du sexe interférant également avec des codes et des normes, le but de l’ABCD est d’amener les enfants à les comprendre, afin de ne pas les subir et/ou de ne pas se laisser arrêter par eux.

L’objectif ici est donc de prendre le genre en compte dans la construction individuelle, pour garantir à chacun les mêmes chances de réussites professionnelles, personnelles ou scolaires, en déconstruisant les stéréotypes de genres à travers toutes les matières.

Cette initiative a été développée dans plusieurs écoles primaires seulement, et je souhaite vivement que cela soit généralisé.

Et vous, connaissez-vous cet ABCD? L’utilisez-vous? Comment abordez-vous cette question avec vos élèves/enfants?

Vos avis m’intéresse!

Lison Herledan pour jaiouiedire

http://www.lesoldatrose2.com/Soldat-Rose-Les-chansons—Le-genre-feminin#.VQX4hvl3_tT

https://popcultureisourweapon.wordpress.com/2015/03/11/sexisme-et-harcelement/

http://www.madmoizelle.com/abcd-egalite-hamon-gene-malaise-258097

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s