Connaissez-vous les MOOCs?

logo redimensionné

Signifiant littéralement massive open online course, les MOOCs donnent une nouvelle dimension à l’apprentissage, en l’affranchissant des murs de la classe et du cadre purement scolaire.

Des cours en ligne ouverts à tous

Vous avez toujours rêvé d’en savoir plus sur la vie des troubadours, mais vous n’aviez pas envie de quitter votre filière de droit? Votre niveau d’anglais n’est pas à la hauteur de vos espérances, mais vous n’avez pas le budget pour prendre de cours particuliers? Vous n’avez ni l’envie ni le temps de remettre les pieds à la fac, mais vous avez l’esprit curieux et l’envie d’apprendre?

Il semblerait que les MOOCs soient faits pour vous!!

Le principe est simple, des cours en ligne variés, conçus par des professeurs d’universités, des écoles françaises ou des partenaires académiques internationaux, sont mis en ligne à disposition de tous, sans limite d’âge, de statut ou de cursus scolaire, pour permettre à chacun d’aborder une multitude de sujets diversifiés et de qualités, à n’importe quel endroit du globe.

Deux approches différentes

Deux types de cours en ligne existent:

  • Les xMOOCs : le ou les enseignants rédigent un cours qu’ils dispensent aux personnes inscrites. C’est le modèle de la salle de classe, au détail près que que le public visé avoisine davantage les milliers d’élèves que la trentaine.
  • Les cMOOCs : chaque élève peut potentiellement devenir un enseignant en apportant sa contribution au cours. S’il n’y a pas d’enseignant, il y a néanmoins des organisateurs qui structurent les discussions et contenus proposés.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un MOOC n’est pas forcément soit un xMOOC, soit un cMOOC, mais peut être un mélange des deux (80% xMOOC, 20% cMOOC).

Trois plates-formes d’hébergement

Les cours en ligne peuvent être hébergés sur trois types de plate-formes:

– Celles directement conçues pour être des MOOCs, portées par des entreprises ou des fondations (Coursera, Udacity, edX, FutureLearn), réservées aux universités les plus connues souhaitant émettre des contenus pédagogiques sur le net,

– Celles portées par des entreprises proposant initialement des Learning management system – c’est-à-dire développant des logiciels visant à accompagner toute personne impliquée dans un processus d’apprentissage – qui auraient développées leur offre à un public plus large. (Canvas, CourseSites by Blackboard)
Contrairement à la précédente catégorie, leur stratégie est d’offrir la plateforme à toutes les universités, afin de permettre l’émergence d’une offre plus large, et ainsi aux meilleurs cours d’émerger sur la base du mérite et non de la sélection.

– Les plates-formes de logiciels libres, qu’il faut installer soi-même, tels que Moodle ou Course Builder de Google, qui permettent de créer un espace collaboratif d’échanges et de consultation de documents numériques par des communautés.

Rapide historique

Que cela soit sur notre continent ou de l’autre côté de l’Atlantique, l’année MOOC, comme la qualifie le New York Times, demeure résolument l’année 2012.
Si les cours en ligne ne sont pas une nouveauté à proprement parler – je pense notamment aux sites netprof.fr, crée en 2005 ou encore le Site du Zéro, érigé en 1999 et renommé OpenClassrooms en 2013 – l’engouement pour la pédagogie sur le net prend en effet, dés lors, un tout autre tournant.Aux États-Unis, près de trois millions d’étudiants s’inscrivent sur au moins une plate-forme d’apprentissage en moins d’un an, et les universités rejoignent le mouvement par dizaines ; des centaines de cours ont eu lieu et de multiples plateformes issues d’initiatives publiques ou privées voient le jour.En France, une augmentation régulière du nombre de formations proposées est constatée à partir de cette date.

Un marché en pleine expansion qui séduit le gouvernement français, ce dernier annonçant en octobre 2013 la mise en place de France Université Numérique (FUN de son petit nom), une plate-forme encadrée par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

En janvier 2014, une vingtaine de MOOCs sont disponibles pour le lancement de la plateforme, avant de tripler rapidement, en l’espace d’un an.

Faites votre choix!

 En France, il est possible de trouver les cours qui vous intéresse sur deux principales plate-formes: Coursera, et France Université Numérique.

A noter qu’un bon MOOC n’est pas un cours d’amphi filmé et mis en ligne tel quel! Les contenus diffusés doivent être adaptés au format numérique et s’adresser à tous les publics, des débutants aux plus connaisseurs.Les choix de cours sont aussi variés qu’il y a de domaines. Pour la plate-forme FUN par exemple, que j’utilise davantage, les MOOCs sont regroupés par domaines d’études, allant de la création, des arts et du design à l’environnement ou le managment, en passant par les cultures et civilisations, sans oublier l’éducation.

Pour suivre un MOOC, il vous suffit de vous inscrire a celui-ci: un plan du cours sera indiqué, ainsi que le temps d’effort et d’implication estimé.

Selon les cours, plusieurs quizz ou évaluations peuvent vous être proposés afin de tester vos connaissances, acquises tout au long des séances.Si la question de la certification reste sujette à débat et génère des problèmes – du fait notamment de la non reconnaissance de certaines entreprises quant à la valeur du diplôme délivré, ou l’incompatibilité du cumul des crédits universitaires avec le modèle économique de certaines plate-formes, – plusieurs MOOCs vous offre la possibilité d’obtenir une « Attestation de suivi avec succès », délivrée par FUN et l’Université partenaire.

N’hésitez donc pas à jeter régulièrement un œil sur le site pour ne pas manquer la période d’inscription.

J’ai personnellement hâte d’assister virtuellement aux cours débutant le 7 mai 2015, sur l’éducation aux médias et à l’information à l’ère du numérique (eFAN), dispensés par l’ENS de Lyon et de Cachan.

Lison Herledan pour jaiouiedire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s