Festival lycéen 2015, 100% concentré de talent!

logo redimensionné

Me rappelant mes propres souvenirs de celle que l’on nommait encore à l’époque « La créateuf » – en Poitou-Charentes – le festival des lycéens me surprend toujours par la diversité et la qualité des talents qu’il présente.
Outre l’ambiance franchement sympathique, il est rare de voir un festival gratuit, mettant en avant les talents régionaux de jeunes dans des domaines aussi diversifiés que la science, l’art, la musique, la danse, le théâtre, la vidéo ou encore les médias.
Retour sur un moment convivial et enrichissant, que j’ai franchement apprécié.

Un temps pour l’expression

Si l’on a souvent tendance à mettre en avant les compétences scolaires des jeunes, leurs aptitudes développées hors des murs de la classe sont fréquemment relayées au second plan, pour ne pas dire très clairement mises de côté.
Le festival des lycéens et des apprentis, impulsé par plusieurs régions de France dont la Région Aquitaine, rééquilibre la balance et tend à faire changer la donne.

Cette 16ème édition montre bien, en effet, que la jeunesse est pleine de ressources et de richesses.
Il serait impossible ou très malvenu de dire le contraire lorsque l’on voit un groupe de jeunes chanteuses enflammer la scène du rocher de Palmer, à Cenon, ou de nombreux lycéens dans les coulisses, stressés, désireux de faire au mieux pour offrir au public un show théâtrale de qualité.

Impossible également de rester de marbre face à ces jeunes assis çà et là dans l’herbe, animant et contribuant presque sans s’en rendre compte, à l’âme du festival.
Poussant la chansonnette, se défiant au détour d’un battle de Hip Hop, ou peignant des tatouages sublimes sur les bras de centaines de lycéens, je les trouve toujours émouvants.
Partageant le fruit de mois ou d’années de travail, ils offrent aux passants la possibilité d’entrevoir pour quelques minutes ou quelques heures, un aperçu de leurs passions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon coup de cœur

Accueillant en l’espace de 15 ans près de 50 000 lycéens et apprentis, le festival des jeunes talents s’impose aujourd’hui comme un lieu d’expression à part entière.
Accompagnés ou non de leurs professeurs, les élèves des établissements de la région présentent leurs travaux dans les différents pôles thématiques du Rocher de Palmer, sous forme de défilés, de matchs d’impro, de tournois de slam, de projections vidéos et de multiples autres formes dont la liste serait trop longue pour être citée intégralement ici.

Si un atelier ne vaut pas moins qu’un autre, j’ai tout de même été interpelée par celui dédié à la découverte des médias d’informations.
En effet, suite à un appel à candidature émis par la Région Aquitaine, près de 70 élèves se sont portés volontaires pour couvrir médiatiquement le festival en direct, au travers de 3 pôles; l’un consacré à la radio, l’autre à la réalisation d’un journal écrit, et le dernier destiné à communiquer activement sur les réseaux sociaux tout en alimentant le blog du festival.

Encadrés par des professionnels, allant du journaliste presse au photographe en passant par des graphistes et des intervenants vidéos, les lycéens et apprentis – pour la majeure partie issus de filières générales – ont bénéficié d’une formation de 3 jours s’étalant sur plusieurs mercredis dans l’année, afin d’acquérir des compétences de bases pour mener au mieux leur travail d’apprentis journalistes.

Les jeunes ont ainsi pu découvrir les rudiments de la prise de son, le travail de rédaction, le cadrage en photographie ou les règles de publications sur les réseaux sociaux.
Des apprentissages dont les effets sont multiples puisqu’ils peuvent susciter chez certains des perspectives professionnelles en confirmant ou infirmant leurs choix futurs d’orientation, permettre à d’autres d’approcher un milieu quasi inconnu, et forger pour tous un regard critique face à l’information.

Étant allée à la rencontre direct de ces jeunes, j’ai pu mesurer le travail considérable effectué.
Prenant à cœur leurs tâches, les lycéens et apprentis, caméras à l’épaule, bloc note dans les mains, appareil photo près à mitrailler, se sont attelés durant ces deux jours de festivités à retranscrire l’énergie de la manifestation.

S’apparentant aux abeilles d’une ruche, ils ont du faire preuve de rigueur et de patience pour mener à bien, conférences de rédactions après réunions, interviews après montage, leurs objectifs de production.
Mission réussie puisqu’il résultera de cette expérience, une émission de radio de 2h, un beau journal papier ainsi que plusieurs articles de qualité sur le blog du festival.

Parallèlement à ces ateliers, un travail sur la liberté d’expression a été mené, amenant les lycéens et apprentis à s’exprimer sur ce sujet via des pancartes, puis, en participant à un débat.

Le seul bémol que j’apporterai à cet atelier est sans doute le manque d’élèves issus de filières professionnelles, dû à une information sans doute moins bien relayée. L’initiative visant à faire découvrir les médias à tous, cela est en effet vraiment dommage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans?

Le professionnalisme dont ont su faire preuve ces jeunes lors des divers représentations nous prouve bien que si, définitivement.
Comme cette édition nous l’a très justement montré, jeunesse ne rime pas forcément avec indolence, paresse ou passivité, mais plutôt avec créativité et déterminisme.
Prouvant le dynamisme – souvient oublié – de notre génération, les lycéens et apprentis s’inquiètent de voir disparaitre cette bien belle initiative, des suites de la réforme territoriale.
Je vous propose en attendant de revoir les temps forts de cette édition, au travers du blog officiel!

Lison Herledan pour jaiouiedire

– Photographies non libres de droit –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s