Education VS culture du viol

logo redimensionné

J’ai beaucoup hésité à écrire sur ce sujet dans le cadre de mon blog. Et pourtant ! L’éducation ne se limite pas aux murs de la classe, et concerne des domaines aussi variés que le rapport à la société, le rapport à soi ou encore le rapport à l’autre…alors allons-y.

La culture du viol

Voilà plusieurs années que je prends conscience d’un phénomène de société qui tend à justifier, banaliser voire accepter des actes violents commis en majeure partie contre les femmes.
« Suce moi je suis sûr que tu aimes ça, avaler », « ta bouche de suceuse compense tes p’tits seins, après tout, si jte baise par derrière, jles verrai pas« , « sac à viols » sont autant de phrases qu’une femme peut entendre dans les transports, la rue, son hall d’immeuble, en allant mettre les poubelles, faire son jogging ou travailler, et ce, parfois plusieurs fois par jour et par semaine…
Effrayant non ? Et pourtant, on va presque toujours remettre en question non pas le comportement de l’agresseur – car oui, il s’agit d’une agression – mais l’attitude de l’agressée.
« Mais tu étais habillée comment ? », « C’est ta faute aussi, quelle idée de sortir à cette heure là ?! »
Comme si l’agression vécue n’avait pas été assez forte, la victime se voit culpabiliser au lieu de trouver auprès de l’entourage le soutien recherché.

De même quand une femme parle du harcèlement de rue, de l’agression et de l’humiliation qu’elle subit quotidiennement, on la taxe d’affabulatrice ou d’en rajouter des tonnes.
De même également lorsqu’une femme parle de ses mœurs sexuelles, elle sera qualifiée de « salope » là où un homme sera acclamé pour sa virilité. Égalité quand tu nous tiens…

harcèlement_de_rue_2_jaiouiedire harcèlement_de_rue_jaiouiedire

La honte doit changer de camp

Ces comportements ignobles et cette pierre que l’on jette sans cesse aux femmes me choquent profondément.
Mais ce qui m’angoisse encore davantage c’est de voir que nos enfants grandissent dans ce contexte, où l’on encourage toujours les filles à la prudence, les plaçant en victimes, mais où l’on n’apprend jamais aux garçons le respect.
Récemment, un membre de mon entourage âgé de 14 ans, a qualifié « d’amusante » la vidéo de l’animateur radio Guillaume Pley, consistant à embrasser sans leurs consentements et après plusieurs questions gênantes, des jeunes filles seules, croisées dans la rue.
« Ce n’est qu’un bisou », « c’est bon ça fait plaisir, ça veut dire que t’es jolie ». Non. Non et NON. Le fait est que l’accord et l’avis de la personne passent complètement à la trappe dans cette situation, véhiculant l’idée qu’on peut se passer du consentement d’autrui. Ces agissements deviennent terriblement banalisés.

Éduquer à la citoyenneté c’est avant tout apprendre aux élèves à se respecter et à respecter les autres, en étant à même d’identifier les situations inacceptables et à y faire face.
J’ai beaucoup souffert de cette contradiction entre la violence subite – du simple fait d’être née fille – et ma soit disant responsabilité dans ces agressions.
Beaucoup de jeunes filles endurent ces comportements, et beaucoup de jeunes garçons ignorent la situation actuelle.
Il est du devoir des enseignants, animateurs, encadrants, de travailler sur ces questions pour que chacun puisse évoluer dans un contexte égalitaire, en pleine connaissance de ses droits et devoirs.
Les chansons, vidéos populaires auprès des adolescents etc…peuvent être des supports de discussion et de débat intéressants pour aborder ces questions.
Plus qu’une anecdote, il s’agit d’un phénomène social, aux conséquences graves sur l’estime de soi, l’ambition, et le bien-être de façon générale.

Chacun a un rôle un jouer pour déconstruire la culture du viol. N’oublions pas que l’ignorer c’est la renforcer.

Lison Herledan pour jaiouiedire

– Images Colère: Nom féminin –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s